Entreprise en liquidation, salariés sans salaire, qui ne peuvent ni démissionner ni s’inscrire au chômage

En octobre 2016, 48 ex-employés de Dia, dont les magasins ont été repris par une enseigne polonaise, ne peuvent ni démissionner ni s’inscrire au chômage et se retrouvent pendant plus de 3 mois dans une situation invraisemblable : sans aucun salaire depuis juillet mais n’ayant pas le droit de chercher un travail.

Pour plus de détail , consultez les articles ci dessous :
20 minutes – Le «cauchemar» continue pour 48 employés, sans salaire depuis plus de deux mois

Le Figaro- la situation s’enlise et les salariés attendent leurs salaires

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*